Eclairage public : les Cébazaires choisiront le 21 juin.

La démocratie participative, nombreux sont les élus qui en parlent, peu la mettent réellement en œuvre. A Cébazat, j’ai placé mon mandat sous le signe de l’échange et du dialogue permanent avec la population. C’est ainsi que le Cesem a été installé dans ses fonctions  en début d’année pour apporter son expertise et formuler ses propositions aux élus municipaux. 

Une nouvelle étape sera franchie dès le 21 juin avec l’organisation d’une grande consultation publique concernant l’éclairage public. C’est un engagement de campagne que j’avais pris, engagement tenu. La précédente municipalité avait décidé d’éteindre l’éclairage publique sans avoir fait d’étude d’impact et sans avoir consulté la population alors que cette proposition ne figurait pas dans son programme municipal de 2008.

Depuis 1 an, nous avons travaillé pour trouver une solution techniquement réaliste. Si les Cébazaires décident de rallumer l’éclairage public, nous le ferons intelligemment en baissant, par exemple, l’intensité lumineuse lors des heures creuses.

La question qui sera posée est la suivante : « souhaitez-vous le maintien de l’extinction de l’éclairage public entre minuit et 5 heures du matin ? » Deux bulletins de vote seront proposés : oui ou non.

Le choix des Cébazaires sera validé par le Conseil municipal qui se réunira le 9 juillet. Pour que les Cébazaires puissent faire leur choix en toute connaissance de cause, une réunion publique sera organisée le 15 juin à Sémaphore à partir de 18h. Didier Laville maire d’Aulnat et Alain Dumeil maire de Beaumont ont fait des choix différents concernant l’éclairage public et viendront apporter leur témoignage et nous expliquer les raisons de leur choix.

Cette consultation concernant l’éclairage public est une première en Auvergne, c’est une façon de faire vivre la démocratie en laissant la population choisir. Je souhaite que le débat soit serein et apaisé.

Flyer éclairage BAT_Page_1

Laisser un commentaire