Mais que fait l’UDI ?

Cette campagne électorale bouscule les partis politiques. Au PS, les divisions sont très profondes. Le ralliement de Delanoë à Macron en est le dernier exemple en date, mais il y en aura d’autres. Inutile de passer beaucoup de temps sur la situation de LR qui est aussi au bord de l’implosion. Et l’UDI dans tout cela ? Ce parti qui est le mien fait des choix que j’ai du mal à comprendre. Après avoir annoncé le retrait du soutien à Fillon, le bureau exécutif a décidé hier soir de continuer à chercher un accord avec les LR. C’est incompréhensible. Enfin, l’explication est simple : de très nombreux parlementaires présents au Burex font pression pour avoir l’accord avec Fillon qui leur permettrait de conserver leur mandat. Du moins, le pensent-ils.

Le problème, c’est qu’une partie de l’équipe Fillon passe sont temps à insulter les centristes. Le problème, c’est que de nombreux points dans le programme de Fillon sont difficilement compatibles avec nos valeurs. Le problème c’est que le Pénélope gate est un vrai scandale. Le problème c’est que M. Fillon a menti aux Français, les yeux dans les yeux. Cela fait beaucoup de problèmes. Malgré cela, nous cherchons un accord avec M.Fillon.

Comme l’a dit le président de l’UDI lui même, « la moitié des électeurs centristes a rejoint Macron, l’autre moitié est en marche. » En clair, nous nous coupons de nos électeurs. Je reste bien sûr à l’UDI car je suis attaché à l’unité de ma famille politique mais je suis en retrait complet de cette campagne.

Pour finir, je pense que Macron va remporter cette élection. Si tel est le cas, les candidats aux législatives « En Marche » vont bénéficier de la dynamique de la présidentielle et Macron aura sa majorité. Du coup, les candidats UDI, alliés aux LR, auront beaucoup de difficultés. A l’inverse, les candidats MoDem / En Marche auront de bonnes chances. Il n’est pas impossible que le MoDem ait un groupe parlementaire plus important que l’UDI en juin.

 

2 Comments

  • Henric 8 mars 2017 Reply

    Bonjour,
    Secrétaire départemental du PR66, membre UDI, je partage votre désarroi.
    Mais nous aurions bien tort de nous « laver » de tous nos péchès en jettant l’opprobe uniquement sur François Fillon.Il est le révélateur du mal français qui nous mine depuis de nombreuses décennies. Nous ne découvrons pas aujourd’hui les emplois familiaux des élus dans les communes, les départements….les entorses aux régles, les passe-droit…….Profiter du système est à tous échelons, le sport national français et François Fillon en est le représentant type. Ceux qui font mine de le découvrir, les donneurs de leçons de tous bords, surtout ceux qui ont exervé de hautes responsabilités et qui courent chez Macron s’acheter maintenant une virginité, me dégoûtent autant que les pratiques largement partagées de François Fillon.
    C’est bien plus qu’un candidat qu’il faut changer !!!
    Cordialement.

  • PONS 8 mars 2017 Reply

    Entièrement d’accord avec toi Flavien, sauf sur un point  » rester en retrait « . Nous allons connaître deux échéances nationales pour décider de l’avenir de notre pays, comment rester en retrait.?
    Il y a le 25/03 un congrès national UDI. C’est l’occasion de clamer ce que la majorité des adhérents ressent et qui s’est dévoilé dans l’échantillonnage du vote réalisé le 6/3 au cours de la soirée débat de la fédération : deux tiers des exprimés ne sont pas pour soutenir Fillon.
    Pour autant dans cette diversité, le socle commun est un centre fort et indépendant.
    C’est une tendance à faire valoir auprès de nos instances nationales qui ne semblent pas entendre ou vouloir comprendre . Pour moi cela m’incite à ne pas rester en retrait et choisir……
    Pour ce faire, lorsque j’étudie les programmes pour une correspondance avec mes idées , ou avec dans une autre mesure la charte initiale de l’UDI, je ne vois que celui de Macron.
    Je suis fidèle à l’UDI, si celle ci reste fidèle à nos valeurs, mais cela devient plus incompréhensible chaque jour.
    Je passe sur la personnalité de Fillon qui s’est révélée complexe et ne m’attire pas, mais je ne m’acharnerais pas comme d’autres dans les insultes ou vociférations, car je pense que le moment ne doit pas être facile humainement, même pour son  » cuir tanné ».
    J’étais « En Route », je pense débarquer pour continuer à pied.
    Je suis peut un être un D.I.E.M : Démocrate Indépendant En Marche, qui attend une prise de conscience de l’UDI.
    Je ne suis pas le seul…
    C’est un groupe qui ne demande qu’à s’identifier comme composante de l’Union des Démocrates Indépendants….
    Bien à toi. Michel

Laisser un commentaire